Centre des Monuments Nationaux Berlin  
 

Le mur de Berlin

Portion 01: De Lübars au terrain de l'ancienne usine Bergmann-Borsig (Dernière mise à jour 2001-2003)


Dispositif frontalier dans le marais de Tegel - Cliquez pour agrandir (62 K)
No Man's Land et chemin de ronde au sud du lac Köppchensee - Cliquez pour agrandir (33 K)
Chemin de ronde Köppchensee - Cliquez pour agrandir (18 K) Photo prise par les gardes-frontières en 1988/89 - Cliquez pour agrandir (19 K) Chemin de ronde avec point d'évitement - Cliquez pour agrandir (40 K)
karte1
Portion cartographique
1 | 2 | 3 | 4
Mémorial 'Check point Qualitz' avec des blocs du mur frontalier sur la Blankenfelder Chaussee - Cliquez pour agrandir (48 K)
Chemin de ronde et accès à l'ancien mirador au sud de la Blankenfelder Chaussee - Cliquez pour agrandir (33 K)
Enceinte du cimetière Rosenthal transformée en mur d'arrière-plan - Cliquez pour agrandir (25 K) Chemin de ronde du mur d'arrière-plan, barrière, portail et pylône électrique à l'ouest de la voie 126 - Cliquez pour agrandir (55 K) Clôture du No Man's Land à l'est de la Quickborner Strasse et poteaux de démarcation - Cliquez pour agrandir (59 K)
Fondations de mirador à proximité de Märkisches Viertel - Cliquez pour agrandir (33 K)
Bouche de canalisation sécurisée près du Nordgraben - Cliquez pour agrandir (27 K)
Même endroit en 2003, près du Märkisches Viertel - Cliquez pour agrandir (38 K)
karte1-1h Chemin de ronde et accès Mémorial 'Check point Qualitz' Chemin de ronde Voie d'accès à la zone frontalière No Man's Land et chemin de ronde Dispositif frontalier dans le marais
Photo prise par les gardes-frontières en 1988/89 - Cliquez pour agrandir (11 K)
Voie d'accès à la zone frontalière - Cliquez pour agrandir (37 K)
Accès à la zone frontalière. Traces du passage à travers le mur d'arrière-plan et la clôture de signalisation - Cliquez pour agrandir (38 K)
Poteaux de démarcation de la zone de sécurité - Cliquez pour agrandir (49 K)
Vestiges des fondations du poste de commandement - Cliquez pour agrandir (84 K)
 
Au nord de Berlin, le dispositif frontalier urbain commençait à l'est du village de Lübars. La portion de mur la plus au nord s'étirait de la frontière entre les deux Länder Brandebourg et Berlin, c'est-à-dire environ du Tegeler Fließ jusqu'au site de l'usine Bergmann-Borsig, anciennement "propriété du peuple de RDA". Le No Man's Land y traversait d'abord un paysage agricole, puis suivait l'ancien tracé de la voie ferrée de Niederbarnim le long des immeubles du Märkisches Viertel, avant de rejoindre les quartiers de Pankow et Wilhelmsruh. De nombreuses traces et témoignages du mur restent visibles aujourd'hui dans le nord de Berlin. Autre fait marquant: la végétation, qui a proliféré sur le No Man's Land après la construction du mur, sépare encore aujourd'hui les terres agricoles des Länder de Brandebourg et de Berlin.